Comment choisir son pull selon sa composition ? (Laine, Alpaga, Mohair, Cachemire, Coton).

Avec le changement d’heure, on passe directement dans le côté obscure et froid de l’année. Qui dit froid, dit hiver…dit gros pull. Dans cet article, je vais vous aider à choisir votre pull selon sa composition ! Pour éviter les pulls qui grattent ou qui font transpirer comme pas permis. Vous avez de la chance j’aurais bien aimer avoir ce guide avant !

Quand vous pensez GROS PULL, vous vous dites directement que le pull va gratter et qu’il sera impossible de le porter sans t-shirt à manches longues en dessous. Et bien détrompez-vous, il faut simplement choisir la composition . Ce qui gratte, c’est l’épaisseur du poil/de la fibre qui constitue le vêtement. Plus il est épais et plus il grattera. On retrouve donc (de celui qui gratte le plus au moins ) : Laine > Alpaga > Mohair > Cachemire > Angora .

Il est impossible de faire un classement de la meilleure composition d’un pull, car tous ont des avantages et des inconvénients. Il faut juste juste trouver celui qu’il vous correspond le mieux.

La Laine

La laine c’est la fibre qui compose le plus nos pull d’hiver, car c’est la moins chère. Elle est en générale très résistante à l’eau. En effet, elle protège de l’humidité, de la pluie ou de la neige (à conditions de ne pas sauter dans des flaques ou de se rouler dans la neige). Protection parfaite si vous vous baladez et qu’il commence à neiger.

La laine est respirante et contrairement au coton, permet d’évacuer la transpiration au lieu de l’absorber dans les fibres. Comme celles-ci ne sont pas régulières, cela permet de bien conserver la chaleur.

Il existe un nombre impressionnant de type de laine en fonction du mouton (mérinos, shetland, agneau), mais aussi du traitement que la laine a subi. Ouvrez l’œil pour les labels suivants :

  • Label “Woolmark” pour identifié de la laine issue de la tonte dans le respect de l’animal (sain et vivant).
  • “Laine vierge” correspond à une laine mélangée avec 7% d’autres fibres maximum.
  • “100% laine” ou “Pure laine” désigne une laine moins qualitative que les autres ou une laine recyclée.

L’Alpaga

Il s’agit de la tonte de l’alpaga (comme son nom l’indique), appartenant à la famille des lamas. La fibre est produite majoritairement en Amérique du Sud. En comparaison avec la laine, elle est plus soyeuse et aussi plus légère. L’alpaga est un excellent isolant thermique et est plus résistante que le cachemire. Au niveau du prix, elle est onéreuse car un alpaga ne produit que 2-3 kg de poils par an. (Plus on avance dans l’échelle de la douceur plus c’est cher).

Le Mohair

Le mohair vient de la tonte de la chèvre Angora (ne pas confondre avec l’Angora, la fibre qui provient de la tonte du lapin Angora). La fibre Mohair est respirante, légère, tout en étant résistante. Elle est appréciée car le poil de chèvre Angora est lustré, ce qui donne un rendu brillant au vêtement.

Le Cachemire

Le Cachemire est fabriqué à partir de poils de chèvres de Mongolie ou de Xinjiang en Chine. Originellement les chèvres venaient d’une région d’Inde appelée Cachemire ce qui a donné le nom à cette matière. C’est une matière très réputée car la fibre est très fine et donc très douce. Cependant, très fine veut aussi dire très fragile (on peut vite se retrouver avec des bouloches). Au niveau chaleur, en fonction de l’épaisseur du tricot, le cachemire peut être très chaud mais aussi laisser passer l’air.

L’Angora

Comme précisé plus haut, l’Angora provient de la tonte du lapin Angora. Elle est (contrairement à son faux amis le Mohair) plus dense, plus douce et d’une chaleur incroyable. Le seul point négatif est bien sûr son prix, mais aussi que le vêtements à tendance à perdre ses poils … (les poils du petit lapin sont bien évidemment plus petits que celui du mouton).

Et le coton ?

Le coton c’est ce qui va constituer vos pulls de printemps ou sweat-shirt. Il est agréable à porter, mais il reste moins chaud que toutes les matières citées précédemment. De plus, il absorbe la chaleur en trop et donc vous risquez de transpirer.

J’espère que cet article vous aura aidé à voir plus clair dans la composition de vos pulls et que vous trouverez le pull fait pour vous.

6 commentaires sur “Comment choisir son pull selon sa composition ? (Laine, Alpaga, Mohair, Cachemire, Coton).

    1. Hello mimi ! La laine peut boulocher si on ne fait pas attention au lavage. Les fibres peuvent se détacher et créer des petites bouloches dans la machine. Il faut donc préférer un cycle délicat avec un essorage bas (400-600 tours/min) 🙂

  1. Hello,

    Félicitation pour la création de ton blog.
    Cet article est très intéressant. Connais-tu des entreprises éthiques vers lesquelles on pourrait se tourner pour acheter ce genre de produits ?

    Juliette

    1. Hello 🙂 merci beaucoup pour ton message , ça m’encourage ! Pour les pulls j’ai déjà entendu parlé de « Thinking MU » pour avoir de la laine eco responsable et de « Aatise » qui utilise des chutes pour fabriquer des nouveaux pulls .
      Mais plus globalement j’ai trouvé ce lien qui pourrait t’intéresser : https://www.sloweare.com/pull-ecologique-mohair-ecoresponsable-laine-coton-bio-recycle/
      Bonne journée
      Caro

      1. Hello,

        Merci beaucoup pour ton retour, je vais regarder ça tout de suite.
        Et bonne continuation sur la blogosphère. 🙂

        Juliette

Les commentaires sont fermés.